Tabliers ...

Publié le

Avez- vous une bonne fée qui vous accompagne tout au long de votre vie ?

Eh bien moi, oui !

Mes parents me l'ont choisie quand j'étais toute petite, elle m'a accompagnée à chaque moment fort de ma vie et elle a, depuis, étendu son rôle de bienveillance sur mes enfants, si bien qu'aujourd'hui, tous l'appellent "Marraine"

 

Tabliers ...

Un jour où je m'interrogeais sur mon statut à venir de jeune grand' mère, elle m'envoya en lien ce texte sur les tabliers d'autrefois :

Vous souvenez-vous du tablier de votre grand-mère?

Les mères et grand-mères portaient un tablier par-dessus leurs vêtements pour les protéger car elles avaient peu de robes de rechange. En fait, il était beaucoup plus facile de laver un tablier habituellement en coton qu’une robe, une blouse ou une jupe, faites d’autres tissus. Le principal usage du tablier de grand-mère était donc de protéger la robe, mais en plus de cela :

Il servait de gant pour retirer un plat brûlant du fourneau, bien avant l’invention des "mitaines à fourneau"

Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses salie

Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les œufs, les poussins à réanimer, et parfois les œufs à moitié éclos, que maman déposait dans un fourneau tiède afin de faciliter leur éclosion.
Quand il y avait de la visite, le tablier servait d'abri aux enfants timides… d’où l’expression : «Se cacher dans les jupons de sa mère».

Par temps frais, maman le relevait pour s’y emmitoufler les bras et les épaules. Par temps chaud, alors qu’elle cuisinait devant le poêle à bois, elle y épongeait la sueur de son front.

Ce bon vieux tablier faisait aussi office de soufflet, alors qu’elle l’agitait au dessus du feu de bois pour le ranimer.

C'est lui qui servait à transbahuter pommes de terre et bois sec jusque dans la cuisine

Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes ; après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux. En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre.

Quand des visiteurs arrivaient à l’improviste, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

A l'heure du repas, grand-mère allait sur le perron agiter son tablier, c’était signe que le dîner était prêt, et les hommes aux champs savaient qu'ils devaient passer à table.

Grand-mère l'utilisait aussi pour sortir la tarte aux pommes du four et la poser sur le rebord de la fenêtre, afin qu'elle refroidisse ; de nos jours sa petite fille l’y pose aussi, mais pour la décongeler... Autres temps, autres mœurs!

Il faudra de bien longues années, avant que quelqu'un invente un vêtement, qui puisse rivaliser avec ce bon vieux tablier utile à tant de choses.

On deviendrait bien fou aujourd’hui rien que de songer à la quantité de microbes qui pouvaient s’accumuler sur le tablier en une seule journée ! !

En réalité,
la seule chose que les enfants de l’époque aient attrapée au contact du tablier de maman ou de grand-maman, c’est de l’amour !

Et bien, oui !

Vu comme ça, moi, j'en veux bien un de tablier !

Un tablier avec plein d'amour à donner !

Un ou deux ou même trois !...

Tabliers ...
Tabliers ...
Tabliers ...

Et comme j'aimerais tellement que le mot mamie rime encore avec le mot jeunesse (surtout en ce qui me concerne), j'ai choisi des tissus pétillants qui fleurent bon le rire et le plaisir...

 

Tabliers ...
Tabliers ...
Tabliers ...
Tabliers ...

... tout en gardant la forme simple des tabliers d'antan, avec une grande poche devant pour y recueillir mille bricoles...

... et en découpant les biais dans les tissus assortis ...

 

 

Tabliers ...
Tabliers ...

Et voilà comment, d'un petit coup de baguette magique, ma bonne fée m'aida à me transformer en mère grand !

Tabliers ...
Tabliers ...
Tabliers ...
Tabliers ...

... en mère'grand dans le vent !

 

Tabliers ...

Et... je vais vous faire une confidence ... j'en ai cousu un dernier, un peu plus grand, et dans un tissus un peu plus sobre ( mais pas trop), pour le papy à venir qui semblait fort interessé par un tablier de grand'père ... parce que lui aussi a beaucoup d'amour à donner !...

Tabliers ...
Tabliers ...

A bientôt !

Publié dans couture

Commenter cet article