Eloîse

Publié le par Mon arbre aux violettes

Eloîse
Eloîse

Elle s'en allait et venait, pieds nus dans la rivière. L'eau célébrait tranquillement la vie et des raies de lumière faisaient scintiller les pierres.
Elle s'en allait et venait, légère dans la fraîcheur de ses 13 ans. S'arrêtant parfois à observer libellules et autres créatures. Sa silhouette dansait dans l'ombre chaude, laissant deviner la femme à venir que la nature travaillait à éclore.
La sage femme que je suis, se prit au jeu innocent de l'instant. Je butinais et chantais avec elle, allant et venant aussi, pieds nus, dans l'eau de la vie.
Elle m'apparut comme une légende. Nous étions dans un temps arrêté où plus rien n'existe que la beauté des âmes.
Nous n'avons rien eu d'autre à faire que nous laisser aller au charme des contes, et libérer nos fées intérieures.
Communiant avec la nature sauvage de notre féminité et ce sens profond de respect pour la vie que cet écrin naturel et secret nous manifestait.
Communiant avec ce qui a toujours été là, ce quelque chose immuable qui existe en dehors du temps, qui se laisse parfois toucher de peu, ce petit morceau d'éternité, cet instant de grâce, cette étreinte avec Dieu...
...juste en mettant les pieds nus dans la mousse un après-midi d'été près de la rivière, avec Éloïse....

Eloîse
Eloîse
Eloîse
Eloîse
Eloîse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

missfujii. 17/05/2021 07:08

Quel joli billet rafraîchissant